Le projet

Au cours de l’été 2013, je me promenais souvent dans mes bois. Un jour, lors d’un moment de relax et de détente, je me mis à admirer l’étendue dense des mélèzes et un souvenir a affleuré spontanément : quand j’étais plus jeune, au cours des longues randonnées que nous faisions de Pragelato vers la France, je remarquais que – après de copieux barbecues – les adultes extrayaient des mélèzes un suc qui était à l’époque mystérieux à mes yeux et cela titillait ma curiosité. « C’est pour rafraîchir la bouche et favoriser la digestion… » me murmuraient-ils, complices.

Ce jour-là, j’ai tout de suite essayé de faire infuser à froid de l’extrait de mélèze composé de sève élaborée et de résine.

En automne, après un dîner dans notre maison montagnarde de famille, qui est ensuite devenue le siège de Digestivo LAR-ICE, devant les flammes de la cheminée, des amis souhaitaient un digestif. Dans la petite pièce au sous-sol, sous les hautes voûtes en pierre, où la température est constante toute l’année, j’avais laissé mon extrait de mélèze reposer et mûrir, comme aujourd’hui ; c’était la bonne occasion pour le goûter. La dégustation a suscité notre émerveillement : le parfum et la saveur du bois. Naturel, frais, balsamique et assurément digestif.

L’été suivant, en 2014, je voulais approfondir et améliorer la recette : j’ai ainsi préparé plusieurs échantillons, en variant la quantité d’extrait de mélèze, d’eau et de sucre.

En 2015...

En 2015, encouragé par les confirmations de mes amis et avec l’aide de maîtres distillateurs et de sommeliers pour équilibrer le goût, je me suis lancé dans ma première production : 493,5 litres, c’est à dire à peine 987 bouteilles.

La sève élaborée et la résine qui se trouvent à l’intérieur des mélèzes, en effet, sont des ressources très rares : parfois, un arbre donne la quantité suffisante pour produire une bouteille, parfois un bois entier n’y suffit pas.

Le lien du digestif avec son arbre est si fort que j’ai voulu le traduire en revêtant les bouteilles à la main, avec une fine feuille de véritable bois de mélèze, qui prendra la couleur rougeâtre typique de cette essence. Chaque feuille de mélèze possède des veines différentes, ce qui fait de chaque bouteille une œuvre d’art unique. Les bouchons sont également en bois de mélèze. Ainsi, la bouteille devient une extension de l’arbre dont elle renferme le nectar.

La marque a été étudiée à New-York  par l’artiste Jill Malek, spécialisée dans les logos qui s’inspirent de la nature. La designer a réussi à maintenir un dialogue étroit avec l’arbre, grâce à un bouquet de branches de mélèze couleur or aux reflets verts imprimé à chaud sur la feuille de bois et reprenant les nuances originales du digestif. Le mot LAR-ICE est représenté comme une gravure au feu. Enfin, chaque bouteille est numérotée à la main.

La marque figurative LAR-ICE et le modèle de design de la bouteille sont enregistrés à l’Office italien des brevets et des marques.

Les racines solides du mélèze plongent profondément dans sa terre et la bouteille est enveloppée dans la carte n° 105 de l’« Istituto Geografico Centrale », où nos bois d’extraction sont mis en évidence, ainsi que le Parc Naturel du Val Troncea. La carte renvoie, dans l’idéal, aux paysages intacts du haut Val Chisone, à ces lieux qui soulignent et confirment les caractéristiques naturelles et artisanales de notre digestif.

En 2016...

La recette de notre nouvelle production s’avère plus intense, aussi bien en ce qui concerne la couleur que pour ce qui est du goût. Cette année, nos mélèzes ont été très généreux et nous ont permis d’extraire environ le triple de la sève élaborée et de la résine par rapport à l’an passé. Au lieu de tripler simplement notre production, nous avons concentré tout l’extrait en 801 bouteilles (alors que nous en avions produit 987 de 2015), afin de conférer à notre digestif une saveur unique, encore plus balsamique et persistante.

De plus, nous avons expérimenté avec succès une technique d’infusion innovante, qui nous a permis de lier la solution hydro-alcoolique et l’extrait de mélèze de manière plus équilibrée, aboutissant à un goût plus voluptueux et délicat, où l’âpreté de l’alcool est beaucoup plus nuancée.

La teneur en sucre a été légèrement réduite, toujours afin de laisser s’exprimer au mieux le goût naturel du mélèze. La recherche d’une saveur plus persistante et plus naturelle s’est également traduite dans la mise à jour du design du logo : l’impression sur bois effectuée à chaud a été réalisée à une température plus élevée et avec davantage de force, pour obtenir un effet tactile plus évident et des couleurs plus vives, plus intenses. Enfin, le bouquet de branches de mélèze a été ajouté au logo imprimé sur la carte géographique et sur l’étiquette accrochée au cou de la bouteille.

2017

Nous avons la joie de vous annoncer que la formule de cette année est la meilleure depuis toujours, la formule définitive. C’est celle qui ramène exactement à la saveur d’origine du mélèze, au goût des balades à cheval de notre enfance vers la France.

Ce résultat enthousiasmant a été atteint, entre autres, grâce à l’apport des propriétaires des exploitations suisses et autrichiennes visitées le printemps dernier, qui nous ont transmis l’art difficile de l’extraction de la sève et des huiles essentielles, employées dans ces pays depuis toujours dans le domaine de la pharmacie et de l’alimentation de qualité:

  • Par rapport aux années précédentes, le travail dans le bois a été retardé d’un mois, afin d’obtenir la sève et la résine les plus mûres.
  • Les extractions ont été effectuées à l’aube, en évitant l’après-midi, puisque le soleil provoque l’évaporation des substances nutritives.
  • Les mélèzes ont été sélectionnés à plusieurs altitudes, pour mélanger les propriétés nutritionnelles que l’arbre reçoit des différents sols.
  • Enfin, nous avons travaillé sur les mélèzes exposés aussi bien au sud qu’au nord, obtenant ainsi des saveurs différentes qui, une fois réunies, ont abouti à ce parfum et à ce goût impeccables.

En plus de la recette, l’emballage aussi a été perfectionné : le logo noir de l’inscription LAR-ICE est maintenant plus brillant, un carton léger à quatre faces a été ajouté au col de la bouteille pour mieux décrire le produit et les feuilles de bois qui enveloppent les bouteilles ont été soigneusement passées en revue une à une, dans le but de choisir des veines à la beauté unique.

Le site Internet a également été mis à jour, notamment en ce qui concerne les photos. La page d’accueil et le diaporama qui illustre la bouteille incluent maintenant les images de l’un des meilleurs photographes italiens, spécialisé dans la technique « still life » du domaine alimentaire.

Après plusieurs années de recherches, les analyses effectuées par le Département de Biotechnologies moléculaires et de Sciences pour la Santé de l’Université de Turin, Section Chimie ont démontré que les propriétés eupeptiques dont la nature a doté le mélèze sont bien présentes dans le digestif LAR-ICE. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le produit a été baptisé « digestif » dès le départ, au lieu de l’appeler simplement « liqueur » ou « amer ». Nous avons maintenant la certitude de ce qui n’était qu’une intuition : il s’agit de quelque chose de spécial.

Enfin, tout aussi important, la plate-forme pour la vente directe en ligne sera lancée cette année et le siège de Pragelato (hameau Traverses) ouvrira ses portes à la clientèle.

La maison montagnarde a été entièrement restructurée, ainsi que la petite taverne où le digestif LAR-ICE est produit, et un espace de vente a été aménagé à l’entrée.

Voir les photos de l’exposition.